Angelique Boudeville & Alexandre Duhamel

avec Antoine Palloc (piano)

ANGÉLIQUE BOUDEVILLE

Clarinettiste de formation, Angélique Boudeville commence des études d’art lyrique et part se perfectionner au Conservatoire Supérieur de Florence auprès du maestro Leonardo De Lisi. Elle est également diplômée d'une Maîtrise de Musicologie de l'Université de Bourgogne.

Elle remporte plusieurs prix internationaux, notamment le prix du « Jeune talent » au Concours « Les Symphonies d’Automne » à Mâcon ainsi que le « Troisième Prix » au 50ème Concours International du Théâtre du Capitole à Toulouse.

À la rentrée 2012/2013, elle intègre l'Opéra Studio suisse bernois et y obtient un Master, à l’unanimité, mention excellence. Depuis elle se perfectionne auprès de Melanie Jackson à Paris.

Elle se produit régulièrement en Europe.

Par la suite, elle chante au Festival d'Ittingen Die Sieben frühe Lieder d'Alban Berg et la Quatrième Symphonie de Gustav Mahler, accompagnée par les solistes de l'Opernhaus et de la Tonhalle de Zürich. Elle est invitée également à Moscou, Shenzhen et au Victoria Hall de Genève.

Plus récemment, au Théâtre de Bienne-Soleure en Suisse, elle chante le rôle de Micaela dans La Tragédie de Carmen par Constant / Bizet (rôle qu’elle reprend au Festival de Schaaffhausen) et celui de Leïla dans Les Pêcheurs de Perles. Elle chante également Micaela (Carmen) à la Tonhalle de Zurich.

Angélique Boudeville intègre l’Académie de l’Opéra National de Paris en septembre 2017 et chante die Sängerin dans la production de Reigen de Philippe Boesmans à l’Amphithéâtre Bastille. Elle a également interprété des extraits de la Comtesse des Noces de Figaro sur la scène de l’Opéra Garnier.

En 2018, elle participe au concours Voix Nouvelles où elle a remporté le deuxième prix, le prix du public ainsi que le prix des opéras suisses.

Plus récemment elle interprète les Nuits d’été de Berlioz sous la direction de Benjamin Pionnier à Tours, ainsi qu'à l’Amphithéâtre de  l'Opéra de Paris, et participe à la Philharmonie de Paris à un concert d'airs d'Opéras avec l'Orchestre de Chambre de Paris.

Parmi ses autres projets,  un récital à l’Opéra de Bordeaux, les rôles de Rosalinde (Fledermaus) au MC93 de Bobigny, Leïla (Les Pécheurs de Perles) à la Philharmonie de Paris, Mimi (La Bohème) à l'Opéra de Marseille, ainsi que le Requiem de Mozart à l'Opéra de Montpellier et le Requiem de Verdi aux Invalides et à l'arsenal de Metz avec l'Orchestre national de Lorraine.

ALEXANDRE DUHAMEL

Alexandre Duhamel interprète cette saison Thoas (Iphigénie en Tauride) aux Théâtre des Champs-Elysées, Paolo (Simone Boccanegra) à l'Opéra de Marseille, Zurga (Les Pêcheurs de Perles) à l'Opéra de Nice, Lescaut (Manon) et Le Vice-roi (La Pércihole) à l’Opéra National de Bordeaux, Escamillo (Carmen) au Théâtre Impérial de Compiègne...

Adolescent, il se passionne pour le théâtre et fait partie d'une troupe pendant plusieurs années avant de découvrir le chant avec Yves Sotin. Après une licence de journalisme à l'Institut Français de Presse, il est reçu à l'unanimité auConservatoire National Supérieur de Musique et de Danse de Paris où il suit l'enseignement de Malcolm Walker. Il participe également aux master classes de Margaret Honig, Malcolm King et Tom Krause. Il se perfectionne ensuite auprès de Susan Mc Culloch et Alain Fondary.

En 2009, il entre à l’Atelier lyrique de l’Opéra National de Paris et fait ses débuts à l'Opéra de Paris sous la baguette de grands chefs d’orchestre tels que Philippe Jordan (Gianni SchicchiCarmenLe Roi Arthus), Michel Plasson (Werther), Alain Altinoglu (Faust), Marc Minkowski (Mireille) ou encore Carlo Rizzi (Don CarloLa Fanciulla del West). 

Ses qualités musicales et son aisance scénique lui permettent d'être rapidement invité sur de grandes scènes françaises et internationales : Zurga (Les Pêcheurs de Perles, Bizet) à la Salle Pleyel aux côtés de Roberto Alagna et Nino Machaidze, Panthée (Les Troyens, Berlioz) à la Scala de Milan, Le Vice-roi (La Périchole, Offenbach) au Festival de Salzbourg, Golaud (Pelléas et Mélidande,Debussy) à l'Opéra City Concert Hall de Tokyo, Cithéron (Platée, Rameau), Mordred (Le Roi Arthus, Chausson) et Masetto (Don Giovanni, Mozart) à l'Opéra National de Paris, Sancho (Don Quichotte, Massenet), Paolo(Simone Boccanegra, Verdi) et Le Grand-Prêtre (Samson et Dalila, Saint-Saëns) à l'Opéra National de Bordeaux, Le Grand-Prêtre (Alceste, Gluck) à l’Opéra de Lyon, Harasta au Festival de Glyndebourne (La Petite Renarde rusée, Janacek), Escamillo (Carmen, Bizet) à l'Opéra de Montpellier, Guglielmo (Così fan tutte, Mozart) à Tours et à Toulon, l'Horloge et le Chat (L'Enfants et les Sortilèges, Ravel) à L'Opéra Garnier puis à Monaco et Seattle, Ramiro (L'Heure espagnole, Ravel) à Stuttgart et au Prinzregententheater de Munich, Valentin (Faust, Gounod)  et Albert (Werther) à l'Opéra de Metz, Mercutio (Roméo et Juliette, Gounod) à l'Opéra-Théâtre d'Avignon, Ping (Turandot, Puccini) à l'Opéra de Nice, Leporello (Don Giovanni, Mozart) à l'Opéra de Besançon, Le Garde-Chasse(La Petite Renarde rusée, Janacek) à l'Opéra de Rouen et à l’Opéra de Reims...

En concert, il fait ses débuts en 2018 aux BBC Proms (Pour les funérailles d'un soldat, L. Boulanger) au Royal Albert Hall à Londres, et donne régulièrement des récitals de Mélodie française et de Lied : Au festival d'Aix-en-Provence, au Théâtre Antique d'Orange pour le 40ème anniversaire des Chorégies, à l'Amphithéâtre et au Studio Bastille, au Corum de Montpllier pour le Festival Radio France, à l'Opéra de Bordeaux...

Son répertoire s'étend également à la Musique Sacrée : L'Enfance du Christ de Berlioz (Auditori de Barcelona, Warsaw Philharmonic Orchestra et Aarhus Musikhuset), le Requiem de Fauré (Festival de Saint-Denis), La Messa di Gloria de Puccini, La Petite Messe Solennelle de Rossini...

Il a enregistré à deux reprises le rôle de Ramiro (L'Heure Espagnole, Ravel) avec Stéphane Denève puis Asher Fish.

Alexandre Duhamel a été Nommé dans la catégorie Révélation Lyrique des Victoires de la Musique 2011, a été élu par l'Adami Révélation Lyrique de l’annéeet a reçu les Prix Lyriques du Cercle Carpeaux et de l'Arop, qui récompensent chaque année un jeune chanteur s'étant particulièrement distingué au cours d'une saison sur la scène de l'Opéra de Paris.

Antoine Palloc

Antoine Palloc effectue ses études musicales auprès de Catherine Collard, puis de Dalton Baldwin et Martin Katz.

De nombreux solistes sollicitent depuis son piano : Béatrice Uria-Mozon, Sonya Yoncheva, Jennifer Larmore, Annick Massis, Nicolas Courjal, Benjamin Bernheim, Karine Deshayes, Nikolai Schukoff, Patricia Petibon, Frederica Von Stade, Chiara Skerath, Marina Rebeka…

IL se produit aux operas de San Francisco, Teatro Real, Berlin, Monaco, Hanoi, Rio, El Liceu à Barcelone, Kennedy Center, Alice Tully Hall, Carnegie Hall,le Wiener Konzerthaus, théâtre de la Monnaie, le festival d’Aix-en-Provence, le festival d’Édimbourg, le Queen Elisabeth Hall, les Chorégies d’Orange, Wigmore Hall, Concertgebouw d’Amsterdam…

Il intervient fréquemment dans des master classes, notamment à l’Académie de l’Opéra Bastille, l’université du Michigan, le CRR de Paris, les Jeunes Voix du Rhin, le Tokyo Opéra Studio, l’université d’Istanbul, l’Académie Franz Liszt de Budapest, l’Opéra de Monte-Carlo…

Il a enregistré pour Teldec, Harmonia Mundi, Opera Rara, VAI, Decca et Warner Music…