KARINE DESHAYES

avec Antoine Palloc et Yvan Cassar (piano)

linstant-lyrique-karine-deshayes.jpg

27 JANVIER 2019

Après de brillantes études musicales, élève de Mireille Alcantara et ayant bénéficié des conseils de Régine Crespin, Karine Deshayes rejoint tout d’abord la troupe de l’Opéra de Lyon où elle interprète entre autres Cherubino, Stéphano et surtout son premier rôle rossinien, Rosina.

Sa carrière se développe alors rapidement. Elle est invitée sur toutes les grandes scènes françaises, Avignon, Lyon Strasbourg, Marseille, Toulouse, Tours, Chorégies d’Orange, Bordeaux… et régulièrement à l’Opéra de Paris où elle remporte de grands succès dans les rôles rossiniens, Angelina, Rosina, Elena, mais également Poppea dans L’Incoronazione di Poppea de Monteverdi, Sesto (Giulio Cesare de Haendel), Romeo (I Capuleti e I Montecchi) et les rôles mozartiens, Cherubino, Dorabella. C’est également à l’Opéra de Paris qu’elle aborde pour la première fois le rôle de Carmen et qu’elle y reprend celui de Charlotte dans Werther.

La carrière de Karine Deshayes s’ouvre également sur les grandes scènes étrangères, entre autres le Festival de Salzbourg (Die Zauberflöte sous la direction de Ricardo Muti), le Teatro Real de Madrid, le Liceu de Barcelone (le rôle-titre Cendrillon de Massenet). Elle est invitée par le Metropolitan Opera de New-York où elle débute dans le rôle Siebel, avant d’y retourner pour Isolier dans le Comte Ory et  Nicklausse dans les Contes d’Hoffmann dirigés par James Levine où elle est particulièrement remarquée par la critique New-Yorkaise, puis c’est le rôle d’Angelina dans la Cenerentola qu’elle interprète avec succès à l’Opéra de San Francisco.

Par la suite, elle chante pour la première fois le rôle de Donna Elvira à l’Opéra de Paris, rôle où elle s’impose, le public et la critique sont unanimes. En concert, elle incarne magnifiquement Elisabetta dans Maria Stuarda de Donizetti à l’Opéra d’Avignon.

Plus récemment, Karine Deshayes reprend le rôle d'Adalgisa (Norma) au Teatro Real de Madrid, ainsi que celui de Charlotte (Werther) au Tchaikovsky Concert Hall de Moscou et à l'Opéra de Vichy. Elle interpréte avec un énorme succès le rôle-titre d'Armida  de Rossini à l'Opéra National de Montpellier, Romeo (Capuleti e Montecchi) à l’Opéra de Marseille, ainsi que de chanter le rôle Alceste à l’Opéra National de Lyon, Elvira (I Puritani) au Festival de Radio France et de Montpellier, Marie de L'Incarnation (Dialogue des Carmélites) à Bruxelles, le rôle-titre de Semiramide  à l'Opéra de Saint-Etienne, Stéphano (Roméo et Juliette) au Metropolitan Opera de New York, Angelina (Cenerentola) au Théâtre des Champs-Elysées,  et le rôle d'Urbain (Les Huguenots) à l'Opéra National de Paris, Elena (La Donna del Lago) à l'Opéra de Marseille, Marguerite (La Damnation de Faust) à l'Opéra de Nice, Adalgisa (Norma) à Moscou.

Le vaste répertoire de Karine Deshayes lui permet de se produire régulièrement en concert et en récital sous la direction de chefs tels que Emmanuel Krivine, David Stern, Kurt Masur, Emmanuelle Haïm, Louis Langrée, Myun-Whun Chung et avec des artistes tels que Philippe Cassard, Renaud Capuçon, Nicolas Angelich, l’Ensemble Contraste, le Quatuor Ebène, le Mahler Chamber Orchestra … 

Pour la seconde fois, Karine Deshayes a remporté en 2016 la Victoire de la musique dans la catégorie Artiste Lyrique de l'année. 

Parmi ses projets, Charlotte (Werther) et Adalgisa (Norma) au Capitole de Toulouse, Elvira (Don Giovanni) aux Chorégies d'Orange, Balkis (Reine de Saba) à l'Opéra de Marseille, Angelina (Cenerentola) à Liège, Marguerite (La Damnation de Faust) à la Philharmonie avec l’Orchestre de Paris, Sara (Roberto Devereux) au Théâtre des Champs-Elysée, le Komponist (Ariadne auf Naxos ) à l’Opéra de Montpellier, ainsi que de très nombreux concerts et récitals.

Antoine Palloc

Antoine Palloc effectue ses études musicales auprès de Catherine Collard, puis de Dalton Baldwin et Martin Katz.

De nombreux solistes sollicitent depuis son piano : Béatrice Uria-Mozon, Sonya Yoncheva, Jennifer Larmore, Annick Massis, Nicolas Courjal, Benjamin Bernheim, Karine Deshayes, Nikolai Schukoff, Patricia Petibon, Frederica Von Stade, Chiara Skerath, Marina Rebeka…

IL se produit aux operas de San Francisco, Teatro Real, Berlin, Monaco, Hanoi, Rio, El Liceu à Barcelone, Kennedy Center, Alice Tully Hall, Carnegie Hall,le Wiener Konzerthaus, théâtre de la Monnaie, le festival d’Aix-en-Provence, le festival d’Édimbourg, le Queen Elisabeth Hall, les Chorégies d’Orange, Wigmore Hall, Concertgebouw d’Amsterdam…

Il intervient fréquemment dans des master classes, notamment à l’Académie de l’Opéra Bastille, l’université du Michigan, le CRR de Paris, les Jeunes Voix du Rhin, le Tokyo Opéra Studio, l’université d’Istanbul, l’Académie Franz Liszt de Budapest, l’Opéra de Monte-Carlo…

Il a enregistré pour Teldec, Harmonia Mundi, Opera Rara, VAI, Decca et Warner Music…

Yvan Cassar

Yvan Cassar est un musicien français qui collabore depuis de nombreuses années avec la chanteuse Mylène Farmer. Anciennement élève au Conservatoire de Rennes, il a ensuite étudié au Conservatoire national supérieur de Paris. Yvan Cassar est à la fois compositeur, arrangeur et pianiste, et a collaboré à ce titre avec les plus grands artistes de notre époque : Johnny Hallyday, Céline Dion, Claude Nougaro, Charles Aznavour, Pascal Obispo, Michel Sardou ou encore Florent Pagny. C’est auprès du chanteur Mélaine Favennec, rencontré alors qu’il dirigeait l’orchestre philharmonique de Rennes lors d’un festival, qu’Yvan Cassar commence sa carrière musicale. Dès 1994, il travaille avec Vangelis sur plusieurs projets, dont la cérémonie d’ouverture des championnats du monde d’athlétisme d’Athènes, mais c’est en 1996 qu’Yvan Cassar devient le réalisateur et directeur musical des concerts de Mylène Farmer et de Johnny Hallyday. En 2007, le musicien se dévoile au grand public en intégrant le jury de la "Star Academy". C’est également à lui que l’on doit plusieurs bandes originales de films et téléfilms comme "Les Visiteurs", "L’Odyssée de l’espèce" ou encore "Jean Moulin".